Safari - Baleines en Zodiac

Roger_stlaurent_photographe_20200630_0184 recadrée

Tarifs

Adulte : $69.00 + taxes
Étudiant (avec carte) : $65.00 + taxes
1er Enfant (15 ans et moins) : $31.00 + taxes
Enfant supplémentaire (15 ans et moins) : 30.00$ + taxes

Familles : 2 adultes + enfant(s) de 15 ans et moins

  • Durée : 3h environ
  • Niveau : Pour tous
  • Départs (sur réservation – minimum 4 participants) : 
    – Matin : 9h00
    – Soir : L’heure varie entre 15h00 et 17h30 en fonction du coucher du soleil Horaire
  • Rendez vous : 30 minutes avant le départ
  • Lieu : Marina de Gaspé

Safari - baleines en zodiac

Service de safari en zodiac pour l’observation des baleines, phoques, falaises, oiseaux marins et ce, confortablement assis à bord d’un zodiac de douze places, accompagné d’un capitaine-guide-interprète.

L’expérience d’une durée approximative de trois heures, permettra aux participants de découvrir les merveilles qu’offre la péninsule de Forillon et son milieu marin, et ce, du point de vue de la mer.

L’objectif d’observation des cétacés nous mènera vers les eaux de la zone de protection marine du Banc-des-Américains. Ici plusieurs espèces de mysticètes (baleines à fanons) et odondocètes (baleines à dents) se côtoient. La compilation de nos données d’observation permet à la communauté scientifique de dresser un portrait juste de la fréquentation de ces géants dans la zone.

Au delà de la recherche des baleines, le safari en zodiac c’est aussi :

Le Cap Gaspé, le rocher “Le Vieux” et l’extrémité de la pointe sont des produits d’appel exceptionnels pour notre clientèle régionale, nationale et internationale. Ces formations géologiques reflétant des événements d’ampleur gigantesque sont inaccessibles en kayak de mer pour les pagayeurs non expérimentés. Le zodiac devient donc un moyen de transport indiqué pour découvrir ces merveilles de la nature.

Les phoques font aussi partie de cette faune facilement observable. Les phoques communs arrivent vers la fin avril à temps pour la mise bas qui se produit généralement avant la mi-juin. Les “chiots” naissent à terre sur de nombreuses grandes roches plates qui longent le littoral. Les phoques gris, dont le profil de la tête rappelle celui d’un cheval, arrivent en juin après avoir donné naissance à leur jeune vers la fin de l’hiver sur une banquise ou un rivage lointain.

L’omniprésence de milliers d’oiseaux marins et l’activité frénétique de toutes ces espèces dans les paysages côtiers de Forillon vous éblouiront.

Au programme, il y aura, entre autre, distribution des équipements, habillement, consignes de sécurité, observation des pinnipèdes, éco-interprétation sur les mammifères marins, les oiseaux marins, la géologie, la lecture du paysage, l’histoire, la navigation, les vents, les courants, les marées, etc.

39191480_1793345260719289_2609293585526292480_n
39210612_1734854469945992_3002749264565633024_n
DCS_3916
DSC_3657
DCS_1186

La Baie de Gaspé aux abords du parc Forillon est un milieu naturel riche en nourriture pour les mammifères marin. Les phocidés volent la vedette, ainsi le phoque commun, le phoque gris et plus sporadiquement, le phoque du Groenland et le phoque à capuchon peuvent être identifiables sous des angles que seul le kayak permet d’observer.
Les cétacés font aussi partie de cette faune observable : on peut cotoyer jusqu’à sept espèces différentes de baleines soit : les rorquals bleus, communs, à bosse et la petit rorqual ainsi que le globicéphale noir, le dauphin à flanc blanc et le marsouin commun. Il arrive donc à l’occasion, lors de nos randonnées, de rencontrer ces géants de la mer, d’observer les acrobaties des dauphins, d’entendre un souffle ou même de se faire surprendre par une spectaculaire queue de baleine.
Le printemps marque aussi l’arrivée massive des oiseaux migrateurs tels que les macreuses et le harelde kakawi. Viennent se joindre à ces espèces, l’eider à duvet, le harle huppé et le magnifique arlequin plongeur. D’autres espèces sont de véritables oiseaux océaniques tels le fou de bassan, la mouette tridactyle, le petit pingouin, le guillemot à miroir et le guillemot marmette, qui vivent toute l’année en mer, au large des côtes et viennent sur la péninsule gaspésienne au printemps et à l’été pour y nicher.

Translate »